La playlist de février 2012 du Coutelier

Kate WaxDust Collision
La jolie Kate Wax a sorti son album "Dust Collision" début décembre 2011 sur le label Border Community et il en sort une electro minimal froide à souhait… De quoi rester encore un peu au chaud avant la fin de l’hiver.

Nicolas Jaar Why Didn’t You Save Me

Génie touche à tout de la musique électronique, le jeune Nicolas Jaar (21 ans), fils de l’architecte/artiste/réalisateur chilien Alfredo Jaar, a su très tôt (14 ans) qu’il voulait être compositeur de musique électronique, son père l’a donc encouragé en lui offrant un disque de Ricardo Villalobos "Thé au harem d’Archimède", considéré comme étant selon lui le disque repoussant le plus les limites du genre… Nicolas est notamment le fondateur de son propre label Clown and Sunset.

CanyonsUnder A Blue Sky
Saxo à la Gary Rafferty sur hurlements de la jungle, voilà une rencontre impromptue pour ce son qui pourrait être tout droit sorti de la fin des années 80. Les comparaisons vont bon train sur le web, mais je dirai qu’on pense à du Tame Impala rencontrant Inner City, et quoi de plus normal pour ces Australiens signés chez Modular et très certainement fans de la Acid-House des débuts.

Prinzhorn Dance SchoolHappy in Bits

Ces anglais, chouchous de James Murphy, viennent de signer leur 2ème album sur le label du même James, DFA.

Django DjangoDefault

On sent pointer l’influence de Devo pour ce groupe londonien et encore plus sur ce titre haut en couleur. On en redemandera donc plus à ce groupe qui mériterait qu’on saute partout à leur concert !

Noir & HazeAround (Solomun Vox Remix)

Voilà un futur classique house, cette ré-interpretation par Solomun de ce titre du danois Noir ici accompagné par le chanteur Haze, risque d’entêter pour un bon moment les amateurs du genre…

 

La(les) reprise(s) qui va(vont) bien :

Jonquil Infinity (the xx cover)

Jonquil est un groupe anglais à suivre et très inspiré par les Smith… Ce morceau n’en est pas la preuve mais en bon fan des xx je ne pouvais pas passer à côté.

La Femme Ohio (Justice cover)

Je ne sais pas si La Femme voulait participer au concours de reprises lancé par Justice en tout cas cette reprise tombée pratiquement au même moment s’approprie (presque) totalement l’esprit original du morceau (inspiré par "Orléans" de David Crosby) et l’amène au delà de la french-touch mais bien vers la chanson française tout simplement. Comme il n’y a pas de version digitale de ce morceau en écoute, je vous laisse apprécier ce titre en images, le tout réalisé par La Femme herself.

 

Le (les) clip(s) qui va(vont) bien :

Moscow Youth CultIris

Voilà un groupe qui comme son nom ne l’indique pas vient d’Angleterre… C’est avec une pop froide et somptueuse qu’ils nous délectent par ce titre intitulé "Iris" comme leur 2ème EP. La vidéo qui accompagne le morceau est tout simplement magnifique.

Tristesse Contemporaine I Didn’t Know

Un groupe qui porte bien son nom, peut-être un peu trop… Tristesse Contemporaine, c’est le projet de trois musiciens d’origine japonaise, suédoise et anglaise, tous réunis à Paris pour raconter la froideur de notre quotidien… Que dire de plus sur ces routiers de la musique, si ce n’est que Narumi née à Tokyo est arrivée à Paris au milieu des années 90, a fait partie de plusieurs groupes comme Suburbia (avec Marc Collin), Aswefall (avec Léo Hellden l’un des 2 garçons de Tristesse Contemporaine) ou encore Telepopmusik dont elle est le clavier "live". Et c’est en tournée qu’elle rencontre Maik, le chanteur issu de l’East London d’une famille Jamaïquaine. Il est fan de hip-hop et au milieu des années 90, il devient le chanteur de Earthling après avoir répondu à une annonce dans NME. Avec eux, il enregistrera 3 albums dont le culte "Radar". Par la suite, il participe au projet "Cuba", signé sur 4AD mais la tournée apocalyptique eu presque raison de lui… Une française le sauva des tréfonds en l’amenant s’installer à Paris… De tout ceci il en dit : "If I had stayed in England, I would have died".
Léo Hellden quant à lui n’est pas en reste d’expériences musicales car après avoir grandi dans la banlieue de Stockholm, il apprend la guitare à 18 ans et devient le guitariste de Jay Jay Johanson (!) trois ans après avec qui il enregistrera 3 albums (lui aussi) ("Tatoo", "Poison", "Antenna"). Sur le route de Londres, il rencontre une française (lui aussi) avec qui il part s’installer à Paris (lui aussi).
Leur album "Tristesse Contemporaine" est à paraître sur le label D.I.R.T.Y.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :