Original Fake

La petite intro biographie :

Kaws sort du lot rapidement. Au lieu de recouvrir de vieilles rames et bâtiments en friches, il complète et détourne des affiches publicitaires. La plus connu, celle du Captain Morgan (Ad de whisky) s’est vendu plus de 45.000$ aux enchères en 2008.

Ses graffs se transforment en tableaux et sérigraphies, et caricature des icônes comme Mickey, Bob (l’Éponge), les Simpsons ou même notre bon vieux Bibendum… Kaws, le designer, passe par de nombreux supports artistiques dans l’air du temps, en commençant par les artoys. Ces jouets, petits comme grands (certains atteignent deux mètres de hauteur) sont destinés non pas aux petits mais surtout aux grands. Les collectionneurs s’arrachent les œuvres portant sa croix. En effet, ces jouets édités en très petite quantité, sont tellement recherchés qu’il est habituel qu’ils soient « sold out » quelques minutes seulement après leur lancement.

Il a donc finit par imposer son graphisme au niveau vestimentaire, c’est ici qu’entre en jeu Original Fake. Kaws ouvre sa première (et dernière) boutique à Tokyo, la marque fait fureur et rentre rapidement dans la case du street wear « haut de gamme » (Kanye et Pharell en sont friands). Les featurings s’enchainent (Comme des Garçons, Levis vintage, Neighborhood ou New Era). Il lui suffit de poser sa griffe sur divers objets improbables qui lui passent sous la main (médiator, underwear, lacet, vélo, parfum et j’en passe) et c’est gagné !

Il fait la une de trèèès nombreux magazines (Complex, NY mag, Cream, Nylon, Jalouse…) et chaque année on retrouve plusieurs de ses pièces catégorisées comme incontournables dans le All Gone (gros dictionnaire annuel du street art et wear).

On peut aussi parler du Kaws book. Derrière la jolie couverture de ce livre (sortit en septembre dernier et édité chez Rizzoli), se cache la bio de l’auteur ainsi que de nombreuses photos et explications de ses œuvres, connus ou pas. À obtenir de toute urgence ! (pour les fans, une édition limitées à 200 ex est parut chez Colette)

En vente dans des boutiques pointues tout autour du globe (Colette pour la France), le mieux étant encore de le dénicher chez des revendeurs sur eBay US. Attention ! En tapant Original Fake, t’as des chances de trouver des objets « original », mais aussi « fake » (oui oui, ça existe !).

Un petit aperçu  de son travail des années 1990.

(peintures sur bronze)

Bonus: la magnifique voiture à la une sort de ce clip.

Comments
One Response to “Original Fake”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :